Wutao – Vaucluse – Drôme – Avignon

Le mouvement devient danse et le geste devient sentiment

Le Wutao a été créé par un couple de Français : Pol Charoy et Imanou Risselard. En reconnaissant leur aspiration profonde à la connaissance de Soi, ils ont accueilli leur inspiration créative laissant émerger une nouvelle façon de « bouger ». Puis l’alchimie de leurs compétences – arts de la scène, arts martiaux, arts énergétiques, arts du souffle, arts de connaissance de Soi – a transformé cette création en une pratique novatrice globale. Elle s’est enrichie au fur et à mesure de leurs expériences pédagogiques innovantes. Elle agit tant sur le plan physique que psychique et philosophique. En ce sens, elle apporte un élément de réponse à l’anxiété croissante du monde d’aujourd’hui.

Pratiquer le Wutao, c’est ramener notre attention à l’intérieur de nous, entendre à nouveau notre musique singulière. Peu à peu…Le mouvement devient danse. Le geste devient sentiment. Toute notre corporalité s’harmonise à l’unisson de nos sensations, de notre cœur et de notre esprit. L’âme du corps s’éveille. La beauté s’invite. Et avec elle, l’intuition de l’éternité.

Pratiquer le Wutao en Vaucluse – Drôme – Avignon

Cours de Wutao

COURS

Les cours de Wutao sont proposés les lundis et mardis tout au long de l’année à la Maison Mérindol à Avignon hors vacances scolaires.

EN SAVOIR PLUS

Ateliers de Wutao

ATELIERS

Ateliers les dimanches à la Maison Mérindol à Avignon pendant toute l’année hors vacances scolaires.

EN SAVOIR PLUS

Stages de Wutao

STAGES

Nous organisons des stages à MONTBRUN-les-BAINS. Adaptés pour tous les niveaux ces stages permettent une immersion dans la pratique du Wutao.

EN SAVOIR PLUS

Cours de Wutao

EVENEMENTS

Nous participons régulièrement à des évènements afin de vous faire découvrir le Wutao. N’hésitez pas à nous contacter pour y participer.

CONTACT

– Wutao le corps accordé –

« Montbrun-les-Bains est un village fortifié de la Drôme provençale dont la silhouette élancée semble danser avec les étoiles. Le soir, pendant les concerts sous le marronnier, devant un parterre de montages ensommeillées, l’homme et la nature dansent à l’unisson. Dans la foule des corps en mouvement, vous ne pourrez pas ne pas les remarquer, deux femmes dansent avec les montagnes. L’une vient d’Espagne, mais sa terre est ici désormais, et son cœur aussi. L’autre s’est ancrée à Avignon. C’est sur leur invitation que la première fois, je suis venue ici découvrir le Wutao.

Ne cherchez pas sur Google le sens de cet acronyme qui fait rimer mouvement et énergie, regardez les plutôt évoluer dans l’espace, ces deux jeunes femmes, que tout oppose physiquement, et qui sont magnifiquement complices lorsqu’elles pratiquent cet art corporel singulier.

L’une vient des arts martiaux, l’autre danse. Toute en rondeur, puissante, souple et ancrée, Cécile la rousse calme les ardeurs de Mercè la brune, longiligne, pétillante, vive et rapide comme le courant. Le stage auquel elles nous convient est une invitation à se reconnecter à nous-même. Pour y parvenir, elles empruntent des chemins qui vont du micro-mouvement à la danse libre, de la lenteur à la rapidité, du lâcher-prise à la tonicité.

Comme une vague, l’une monte quand l’autre descend, l’une nous entraîne au loin quand la seconde nous ramène au centre, à l’image de ce que notre énergie corporelle produit lorsque nous la réveillons, l’impression d’avoir des ailes dans le dos pour voler ou des écailles de poisson pour plonger en eau profonde. Selon l’humeur, le moment, le temps qu’il fait dehors ou dedans.

Chacun est invité à vivre sa propre expérience afin de laisser entrer la lumière dans la pièce du fond, celle où vous n’allez jamais et où se dissimule l’enfant que vous avez peut-être oublié de nourrir, la femme ou l’homme que votre éducation a enfermé de peur de ce qu’il ou elle pourrait engendrer.

Comme un instrument, notre corps s’il est accordé a la capacité de produire sa propre musique intérieure.
J’ai fait ce voyage de nombreuses fois depuis une dizaine d’années. Il n’y a ni magie, ni esprit invoqué, il est question de respiration, d’ondulation, de rythme, de liberté de mouvement et d’interprétation du geste. Progressivement, ces enchaînements me reconnectent avec ma pulsion de vie, je suis la femme qui courre avec les loups, titre du livre de Clarissa Pinkola Estés que je vous recommande de lire.

Nous sommes loin d’avoir fait le tour de ce notre corps pourrait nous enseigner sur le vivant. Le Wutao nous invite à entrer dans ce royaume laissé en jachère dans nos sociétés trop corps-setées . Vous n’irez peut-être pas très loin au premier voyage. Trop lourds, trop encombrés par le poids de vos interdits. Persévérez. Vous n’êtes pas pressés. Prenez votre temps, quel que soit le chemin que vous emprunterez, en franchissant cette porte, vous entrerez dans un territoire inconnu, immensément vaste, qui relie tous les êtres vivants entre eux et fait jaillir l’étincelle vitale de la créativité. Bon voyage! »

Nadya Charvet